Oxygénothérapie hyperbare

crâne pansement cerveau

Qu’est-ce que l’oxygénothérapie hyperbare ? En quoi ça consiste ? Quels sont les mécanismes de régénération déclenchés dans votre corps ? Quels sont les potentiels bénéfices pour votre cerveau ? Ci-dessous, je vous explique comment et pourquoi ça fonctionne et ce qui a été démontré scientifiquement. Et pour finir, je vous donnerai quelques exemples concrets d’améliorations observées chez certains patients.

L’oxygénothérapie hyperbare, qu’est-ce que c’est ?

En France, la Haute Autorité de Santé définie cette thérapie ainsi :

L’oxygénothérapie hyperbare est une modalité thérapeutique d’administration de l’oxygène par voie respiratoire à une pression supérieure à la pression atmosphérique standard.

La Haute Autorité de Santé.

C’est un peu difficile de bien comprendre ce que c’est en s’appuyant uniquement sur cette définition… Je vais donc vous expliquer cela plus simplement :

L’objectif de cette thérapie est de vous faire respirer de l’oxygène pur, tandis que vous êtes (confortablement !) installé dans un caisson hyperbare mis sous pression. Cette thérapie peut être réalisée à la maison, ou chez un professionel. Elle est non invasive, indolore et non médicamenteuse.

Dans la vidéo suivante je vous montre concrétement, en 3 minutes, à quoi ressemble une séance dans un caisson hyperbare portable :

Mais pourquoi respirer de l’oxygène pur dans une atmosphère sous pression ?
À quoi ça sert ?

L’oxygène, un carburant pour vos cellules

Nos cellules ont besoin (entre autres) d’oxygène pour fonctionner et fabriquer de l’énergie. C’est la raison pour laquelle nous respirons. Il est donc aisé de comprendre que, si nous manquons d’oxygène, alors nos cellules vont manquer de carburant.
Et à contrario, plus nous fournissons d’oxygène à notre corps, plus nos cellules disposeront de carburant pour fonctionner et réaliser leur travail.

Un homme qui respire à pleins poumons.

Mais il y a une limite à cela : les globules rouges présents dans notre sang. Ces derniers ont pour mission de transporter l’oxygène des poumons vers les différents organes et tissus humains. Mais ils ne peuvent transporter qu’une quantité limitée d’oxygène.

échanges gazeux humain
Échanges gazeux chez l’humain

Si vous êtes en bonne santé, votre sang est toujours saturé en oxygène, entre 95% et 99%. Impossible d’aller au-delà. Même en respirant plus profondemment, ou en effectuant des exercices de respiration. C’est une limite physique !

Ici, un saturomètre, également appelé oxymètre de pouls, est utilisé pour mesurer la saturation du sang en oxygène.

Apporter au corps beaucoup plus d’oxygène grâce à la pression

Sauf qu’il existe un seul et unique moyen de s’affranchir de cette limite : le caisson hyperbare. En effet, du fait d’être installé dans un milieu légérement pressurisé, l’oxygène respiré va alors se diffuser dans le plasma sanguin. Ainsi, l’oxygène ne sera plus uniquement transporté par les globules rouges. Il sera aussi transporté et délivré par le plasma.

Composition du sang humain : 44% de globules rouges, 1% de plaquettes et de globules blanc, et 55% de plasma

Grâce au caisson hyperbare, votre corps disposera alors de 2 à 3 fois plus d’oxygène pour fonctionner, récupérer… et se soigner !
Mais ce n’est pas tout…

Les mécanismes de régénération déclenchés par l’oxygénothérapie hyperbare

L’oxygénothérapie hyperbare n’est pas uniquement une solution pour suroxygéner le corps. C’est aussi un moyen de « tromper » nos cellules, afin que ces dernières déclenchent un processus de réparation.

Les variations en oxygène ressenties au niveau cellulaire

Les dernières avancées scientifiques ont démontré que nos cellules peuvent détecter les variations de la disponibilité en oxygène. Cette découverte a d’ailleurs valu le prix Nobel de médecine à 3 scientifiques, en 2019.

Les 3 lauréats du prix Nobel de médecine 2019 :
William Kaelin Jr, Peter J. Ratcliffe et Gregg L. Semenza

Cette faculté permet à nos cellules de déclencher, en cas de manque en oxygène (hypoxie), des processus de réparation.

Tromper les cellules et déclencher la régénération !

Sauf que, heureusement pour nous, cette faculté n’est pas parfaite. Nos cellules peuvent croire à une hypoxie lorsque nous passons d’un état où nous sommes suroxygénés à un état normal :

En haut : nos cellules ont assez d’O2 pour fonctionner, puis manquent d’oxygène.
En bas : nos cellules sont suroxygénées, puis reviennent à un état normal d’O2.
Dans les 2 cas, nos cellules détectent une hypoxie.

Donc durant cette thérapie, nous allons tromper nos cellules à l’aide du masque à oxygène. En le plaçant et en le retirant plusieurs fois durant la séance, nous déclenchons ces fameux processus de regénération !
Mais quels sont ces processus ?
Qu’est-ce qui est déclenché au niveau cellulaire ?

Les processus de régénération

Au fur et à mesure des séances en caisson hyperbare, les taux de HIF vont augmenter dans le sang. Les Hypoxia Inducible Factors sont une famille de protéines bien particulières, dont le rôle est d’activer certains gènes au niveau cellulaire.
S’en suivront alors plusieurs réactions bénéfiques dans notre corps.
Comme par exemple :

  • La production de cellules souches, qui sont capables d’agir sur la réparation et la régénération tissulaires :
  • L’angiogenèse, c’est-à-dire la création de nouveaux vaisseaux sanguins :
  • La régénération de fibres nerveuses, très importantes pour notre cerveau :

Tous ces processus de régénération pourraient conduire à des améliorations et des bénéfices pour certains patients.

Les bénéfices et améliorations prouvés suite à l’oxygénothérapie hyperbare

Comme je vous en parlais au début de cet article, l’oxygénothérapie hyperbare est reconnue par notre Haute Autorité de Santé. C’est donc une thérapie déjà utilisée en médecine, dans diverses spécialités. Par exemple en chirurgie vasculaire, mais aussi pour favoriser la cicatrisation des plaies graves qui peinent à guérir. Elle permet de traiter des urgences comme les accidents de décompression chez les plongeurs, ou encore l’intoxication au monoxyde de carbone.

chambre hyperbare dure
Caisson hyperbare 8 places de l’hôpital Costa Brava, en Espagne

Mais bien que les études scientifiques s’enchaînent à ce sujet, cette thérapie n’est pas encore utilisée par le concensus médical pour traiter les problèmes neurologiques.

Il faut donc être extrément pointilleux sur ce qui a été prouvé ou non. C’est ce que je vous propose avec mes articles que je poste régulièrement sur ce site.
Vous trouverez ci-dessous quelques exemples scientifiquement prouvés d’amélioration cognitives suite à l’utilisation de l’oxygénothérapie hyperbare :

L’oxygénothérapie hyperbare résumée en quelques mots

Pour résumer, voici les principaux points à retenir pour bien comprendre l’oxygénothérapie hyperbare :

  • L’oxygénothérapie hyperbare permet de suroxygéner le corps.
  • Le caisson hyperbare est le seul et unique moyen d’outrepasser les 100% de saturation d’oxygène dans le sang.
  • Mettre puis retirer le masque à oxygène durant les séances d’oxygénothérapie hyperbare permet de tromper les cellules, en leur faisant croire à une hypoxie.
  • Les cellules déclenchent alors plusieurs processus de régénération.

Comment mettre en place l’oxygénothérapie hyperbare à la maison ?

Si vous souhaitez mettre en place cette thérapie chez vous, je peux vous conseiller et vous accompagner. Les protocoles que je propose se basent sur les dernières avancées scientifiques ainsi que sur mon expérience sur le sujet.

J’anime aussi un groupe Facebook sur le sujet, dans lequel vous pouvez poser vos questions :


Les sources scientifiques concernant l’oxygénothérapie hyperbare

Il existe un grand nombre d’études scientifiques sur le sujet, en voici quelques unes de notables par lesquelles commencer :