Fibromyalgie, caisson hyperbare… et souvenirs refoulés !

Publié le Catégorisé comme Oxygénothérapie Hyperbare
Crédit image : Freepik

Aujourd’hui je vous propose un article assez surprenant. Nous allons parler de caisson hyperbare qui pourrait potentiellement soigner la fibromyalgie grâce à la neuroplasticité. Mais aussi de souvenirs douloureux refoulés en lien avec ce syndrôme !

La fibromyalgie reste une énigme

La fibromyalgie est un trouble chronique affectant 1,5 % à 2% de la population française1https://www.ameli.fr/cote-d-or/assure/sante/themes/fibromyalgie/comprendre-fibromyalgie. Cette maladie se caractérise par des douleurs corporelles généralisées et des symptômes 2https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21878603/. tels que :

  • fatigue
  • troubles cognitifs
  • sommeil perturbé (non réparateur)
  • dépression
  • anxiété
  • raideur
  • sensibilité
  • limitations fonctionnelles
corps acier douleur

La fibromyalgie est un trouble potentiellement dévastateur. Il peut entrainer un handicap, une détresse émotionnelle et un fardeau personnel, social et économique important. Des études ont démontré qu’il pouvait être déclenché par une lésion cérébrale traumatique et certaines infections, telles qu’une maladie virale et la maladie de Lyme. Mais également par un stress émotionnel grave tel qu’un abus sexuel pendant l’enfance 3https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1521694211000350?via%3Dihub 4https://www.nature.com/articles/nrrheum.2011.98

Ce syndrome est encore une énigme, c’est pourquoi il n’existe pas de traitement spécifique permettant la guérison5https://www.ameli.fr/cote-d-or/assure/sante/themes/fibromyalgie/le-traitement-de-la-depression.

Le caisson hyperbare pour traiter la fibromyalgie

Cependant il y a de l’espoir ! Ces dernières années, quelques études rigoureuses (car contrôlées et randomisées) ont démontré l’efficacité de l’oxygénothérapie hyperbare afin de soigner les malades atteints de fibromyalgie.

Si vous ne connaissez pas encore l’oxygénothérapie hyperbare, je vous invite à consulter cette page. J’y explique très simplement en quoi cela consiste.

L’hypothèse commune à toutes ces études est que l’utilisation d’un caisson hyperbare permettrait de déclencher la neuroplasticité des cerveaux blessés. Même des années plus tard ! Cette fameuse neuroplasticité provoquerait des changements bénéfiques et durables dans les zones cérébrales ayant une activité anormale6https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18927329/, chez les patients atteints de la fibromyalgie.

D’ailleurs, dans un précédent article, je vous parlais d’une équipe israélienne ayant soigné 48 femmes atteintes par ce syndrome. Après moins de 2 mois de thérapie, une amélioration de la douleur et de la qualité de vie a été observé chez les patientes. Certaines d’entre elles ont même pu arrêter leur prise quotidienne d’anti-douleur.

fibromyalgie antidouleur
Instagram Julien Chaillot

Cette même équipe de scientifiques a traité, entre 2013 et 2016, plus 200 personnes atteintes par le syndrome fibromyalgique. Et parmi cette cohorte de patientes, 9 d’entre elles se sont soudainement rappelées de souvenirs traumatiques d’abus sexuels dans l’enfance !

Le caisson hyperbare stimule la neuroplasticité chez les malades atteints de fibromyalgie

Dans un article scientifique 7https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fpsyg.2018.00848/full publié en 2018, le docteur Shai Efrati et son équipe rapportent quelques cas de patientes ayant, suite au traitement d’oxygénothérapie hyperbare, retrouvé des souvenirs refoulés d’abus sexuels dans leur enfance.

La récupération de la mémoire refoulée par une intervention physiologique qui induit la neuroplasticité était inattendue.

Docteur Shai Efrati

Le traumatisme émotionnel créé une amnésie dissociative, qui aurait alors un impact direct sur le cerveau

Le docteur Efrati explique que l’abus sexuel dans l’enfance est une forme exceptionnellement grave de traumatisme émotionnel et physique. Il peut entraîner des troubles de la mémoire et de la dissociation. Aussi, plusieurs études démontrent que l’ abus sexuel dans l’enfance est associé à la sévérité du syndrome fibromyalgique 8https://www.karger.com/Article/Abstract/56281 9https://doi.org/10.1097/01.ajp.0000149796.08746.ea 10https://doi.org/10.1007/s00296-014-3113-0 11https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26743156/. L’hypothèse de l’équipe est qu’une déficience fonctionnelle peut apparaitre chez certains individus psychologiquement traumatisés 12https://link.springer.com/article/10.1023/A:1009571806136 13https://www.tandfonline.com/doi/full/10.31887/DCNS.2011.13.2/jsherin. Certaines zones du cerveau sont alors « déconnectées » et rentrent en état « d’hibernation » 14https://www.nature.com/articles/35030294 15https://www.ahajournals.org/doi/abs/10.1161/01.str.8.1.51.

cerveau puzzle

Sans apport énergétique extérieur, ces zones cérébrales pourraient rester en « hibernation » pendant des années 16https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0079995 17https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0053716.

Le caisson hyperbare déclencherait la neuroplasticité

C’est ici que le caisson hyperbare rentre au jeu. Il permettrait de déclencher la neuroplasticité, ainsi que des mécanismes de régénération au niveau cellulaire. Les zones cérébrales en veille seraient alors réactivées… et les souvenirs refoulés seraient ainsi retrouvés ! Aussi, les imageries cérébrales réalisées sur les patientes permettraient de confirmer cela :

oxygénothérapie hyperbare cerveau
SPECT d’une patiente ayant retrouvé des souvenirs refoulés d’abus sexuel durant l’enfance.
Deux premières lignes : les couleurs représentent l’activité cérébrale fonctionnelle maximale par rapport à l’activité cérébrale totale. Dernière ligne du bas : les couleurs représentent les changements régionaux de l’activité cérébrale fonctionnelle. Les zones blanches et rouges montrent les plus grands changements relatifs dans le flux sanguin cérébral/perfusion.

L’image ci-dessus correspond à une patiente ayant retrouvé des souvenirs suite à plusieurs plongées en caisson hyperbare. Après thérapie, son cortex préfrontal montre une activité plus élevée. Comme cette zone cérébrale est impliquée dans l’amnésie dissociative 18https://doi.org/10.1192/bjp.175.2.141 19https://doi.org/10.1126/science.1089504 20https://doi.org/10.3758/CABN.8.2.211 21https://doi.org/10.1016/j.biopsycho.2015.09.011 22https://doi.org/10.1111/j.1440-1819.2006.01527.x-i1 23https://doi.org/10.5607/en.2016.25.6.277, ses souvenirs sont alors remontés à la surface sous forme de flashbacks, entre la 17ème et la 34ème plongée.

Suite à cela, la patiente a rapporté au docteur de nombreuses améliorations. Après la thérapie, elle se sentait beaucoup plus forte, dormait mieux, avait plus d’énergie et n’avait presque plus de douleur. Elle déclare s’être complètement remise de son syndrome fibromyalgique.

Le caisson hyperbare, futur traitement pour soigner la fibromyalgie ?

Le chemin est encore long avant que l’oxygénothérapie hyperbare ne soit proposée pour traiter la fibromyalgie. Mais ces dernières années, de grandes avancées ont été faites grâce à des études très sérieuses et bien réalisées. Les progrès de l’imagerie cérébrale permettent également de corroborer certains progrès mesurés chez les patients.

Utiliser un caisson hyperbare portable à la maison ?

Si vous souhaitez mettre en place cette thérapie chez vous, je peux vous accompagner et vous louer un caisson hyperbare. Les protocoles que je propose se basent sur les dernières avancées scientifiques ainsi que sur mon expérience sur le sujet.

J’anime aussi un groupe Facebook sur le sujet, dans lequel vous pouvez poser vos questions :


Sources scientifiques utilisées pour la rédaction de cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.