Comment se déroule une plongée dans un caisson hyperbare ?

Publié le Catégorisé comme Oxygénothérapie Hyperbare

L’oxygénothérapie hyperbare est une thérapie très intéressante pour provoquer la plasticité cérébrale. Dans cet article, je vous propose une courte vidéo afin de vous montrer concrétement le déroulement d’une séance (que l’on appelle d’ailleurs « plongée« ) dans un caisson hyperbare. Les sous-titres sont disponibles pour les malentendants.

Transcription de la vidéo :

Préparation de la plongée dans le caisson hyperbare

Bonjour à tous, dans cette courte vidéo, je vous montre concrètement à quoi ressemble séance d’oxygénothérapie hyperbare, que vous pouvez réaliser chez vous.

caisson hyperbare portable

Tout d’abord, avant de rentrer dans le caisson hyperbare, j’allume les compresseurs. Leur rôle est de récupérer l’air ambiance de ma pièce et de l’injecter dans le caisson hyperbare.

Compresseurs

Ensuite, j’allume mon concentrateur d’oxygène. Son rôle est de récupérer l’air ambiant de ma pièce, d’en extraire l’oxygène et me fournit cet oxygène pur à 100% dans mon masque.

Concentrateur d’oxygène

Comme les vêtements synthétiques sont déconseillés pendant les séances d’oxygénothérapie hyperbare, je m’habille avec des vêtements 100% coton. Il en est de même pour les appareils électroniques utilisant des batteries lithium.

Je suis habillé avec des vêtement 100% coton

Je pénètre dans le caisson hyperbare et je ferme les clips de sécurité. Une fois que c’est fait, je ferme les 2 fermetures éclaires qui permettent de maintenir le caisson hyperbare étanche. Et je m’installe confortablement le temps qu’il commence à gonfler.

Fermetures du caisson hyperbare

Augmentation de la pression dans le caisson hyperbare

Mon caisson hyperbare va gonfler tout doucement. Lorsque c’est fait, je ferme progressivement le robinet qui laissait l’air s’échapper vers l’extérieur.

Je ferme le robinet doucement et progressivement

Mon caisson est alors étanche et comme les compresseurs fonctionnent non-stop, la pression interne va alors augmenter progressivement. Lorsque je ressens un peu de pression aux niveaux de mes oreilles, j’équilibre en déglutissant ou en pinçant mon nez.

J’équilibre le pression de mes oreilles

Pression maximale atteinte

Lorsque la pression est à son maximum, je mets mon masque à oxygène, je lance le compte à rebours et c’est parti pour une plongée d’environ 1h. C’est mon petit temps à moi, donc j’en profite pour lire, pour me reposer, pour méditer…

Repos, détente, lecture, méditation… il faut profiter de ce petit moment à soit !

Durant la plongée, vous serez amené à retirer le masque à oxygène pendant plusieurs minutes. Et vous devrez ensuite le remettre. Selon le protocole que vous suivez, il faudra le retirer et le replacer 2 ou 3 fois pendant la séance.

Faire descendre la pression dans le caisson hyperbare

Au bout d’une heure, la plongée est terminée. Il est temps de faire baisser la pression interne. Pour cela, j’ouvre tout doucement le robinet qui laisse l’air s’échapper du caisson hyperbare. La pression baisse progressivement. J’équilibre un peu mes oreilles.

J’ouvre le robinet d’air pour faire diminuer la pression interne

Voilà c’est terminé ! J’ouvre les fermetures éclaires, je retire les clips de sécurité et je peux éteindre mon concentrateur d’oxygène et mes compresseurs.

Comment mettre en place l’oxygénothérapie hyperbare à la maison ?

Si vous souhaitez mettre en place cette thérapie chez vous, je peux vous conseiller et vous accompagner. Les protocoles que je propose se basent sur les dernières avancées scientifiques ainsi que sur mon expérience sur le sujet.

J’anime aussi un groupe Facebook sur le sujet, dans lequel vous pouvez poser vos questions :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *