Quelle profondeur lors d’une séance d’oxygénothérapie hyperbare ?

Publié le Catégorisé comme Oxygénothérapie Hyperbare

Lorsque vous effectuez une séance d’oxygénothérapie hyperbare, on explique communément que l’on effectue une « plongée ». Mais pourquoi ce terme ?

Tout est une histoire de pression !

Lorsque vous rentrez dans un caisson hyperbare portable (chez vous), ou encore mieux dans un caisson hyperbare dur (dans un centre de santé), la pression augmente progressivement afin d’atteindre la valeur souhaitée.

Cette pression sera affichée sur un manomètre raccordé au caisson :

Ce manomètre, de la marque MAXIMATOR, indique la pression en psi (rouge) et en bar (noir).

Et elle sera exprimée à l’aide d’une des (trop !) nombreuses unités suivantes :

  • atmosphère absolue (ata)
  • atmosphère (atm)
  • bar (bar)
  • livre-force par pouce carré (psi)
  • pascal (Pa)
  • millimètre de mercure (mmHg)
  • kilogramme-force par centimètre carré (kgf/cm²)
  • et bien d’autres !

C’est exactement ce qu’il va se passer lors d’une plongée sous-marine : plus l’on s’enfonce sous l’eau, plus la pression va augmenter. Cette pression correspond au poids de l’eau au-dessus du plongeur immergé. Donc lors d’une séance d’oxygénothérapie hyperbare, nous ne faisons que simuler une plongée subaquatique… tout en restant au sec.

D’où l’expression utilisée lorsque l’on réalise une séance : « faire une plongée »

Mais du coup, jusqu’à quelle profondeur plonge-t-on lors d’une séance d’oxygénothérapie hyperbare ?

Une image vaut mille mots :

Tableau des pressions (BAR, ATA et PSI) pour vos plongées

Voici quelques remarques :

  • Les lignes en bleu correspondent à de l’oxygénothérapie hyperbare dite « basse pression », ou « légére ». Vous pouvez réaliser ce type de plongée chez vous, ou en centre de santé.
  • Les lignes en orange correspondent à de l’oxygénothérapie hyperbare « médicale ». En effet, la Haute Autorité de Santé impose, pour ce type de caissons hyperbares monoplaces dure, la présence d’ un médecin hyperbariste et d’un opérateur.
  • Les caissons hyperbares portables (lignes en bleu) peuvent monter à des pressions de 1,3 ATA sans problème. Cetains modèles peuvent monter à 1,49 ATA, cependant je ne les recommande pas car leur durée de vie est moindre ! Il vaut mieux se tourner vers des caissons hyperbares durs (en acier).

Vous savez maintenant à quelle profondeur vous « plongez » lors de vos séances d’oxygénothérapie hyperbare.

Quelle pression choisir pour votre séance d’oxygénothérapie hyperbare ?

Il n’y a pas de réponse universelle qui correspondra à tout le monde. Cela dépend de la pathologie, de votre budget, de votre temps, etc. Cependant une chose est sûre : plus de pression n’est pas forcément mieux.

Comment se déroule une séance dans un caisson hyperbare ?

 Ci-dessous, je vous propose une courte vidéo afin de vous montrer concrétement le déroulement d’une séance (que l’on appelle d’ailleurs « plongée« ) dans un caisson hyperbare. Les sous-titres sont disponibles pour les malentendants.

Comment mettre en place l’oxygénothérapie hyperbare à la maison ?

Si vous souhaitez mettre en place cette thérapie chez vous, je peux vous conseiller et vous accompagner. Les protocoles que je propose se basent sur les dernières avancées scientifiques ainsi que sur mon expérience sur le sujet.

J’anime aussi un groupe Facebook sur le sujet, dans lequel vous pouvez poser vos questions :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *